Image1La journaliste est de retour! Je l’avais pourtant bien rangée au fond de la garde robe du sous-sol. J’ai même failli la donner en même temps que tous mes vestons, armure indémodable des lecteurs de nouvelles.  Je l’ai laissé roupiller, cryogénisée, tapie sous une pile de vieilles couvertures chaudes et confortables. Allais-je un jour lui donner une deuxième vie? Fallait pas trop espérer. Elle pouvait dormir sur ses deux oreilles.

C’est sans regret que j’ai déposé mon micro il y a trois ans. Je devais ralentir la cadence et j'avais besoin de me sentir utile. Depuis, je raconte mon périple. J’ai donné des conférences aux quatre coins du Québec. Je savais que mon histoire n’était pas unique, que d’autres avaient emprunté les mêmes montagnes russes que moi. J’ai croisé des regards soulagés de retrouver un peu de leur propre vie dans la bouche de quelqu’un d’autre.

J’ai ainsi eu la preuve irréfutable que la dépression, l’anxiété et les troubles bipolaires sont des maladies réelles  pour lesquelles il existe des traitements médicaux et psychologiques. Je relaie toujours le même message : « Un retour à une vie fonctionnelle est possible. »

Je peux maintenant l’enseigner.

Je veux continuer, mais je veux aller plus loin. Faudrait qu’on m’ouvre plus de portes!

J’ai besoin d’un trampoline pour rebondir et d’une recharge de créativité.

Il y a cette journaliste qui tire sur ma jupe. Je la regarde, les épaules soulevées, l’air de se demander : « Qu’est-ce qu’on fait? ».

Est-ce que je redonne son plein potentiel à la journaliste? Elle a fait du  ménage. Elle ne s’attendait pas à devoir refaire sa garde-robe. Elle devait reprendre du service que pour quelques jours… temporairement. Alors? Une Julie-Journaliste… version 2.0? Un vieux modèle revisité?

Et si je cherchais autre chose? Un emploi différent! J’ai l’oreille tendue…

Et si j’osais me vendre…

J’ai compris depuis que je suis en affaires que mon point faible c’est la vente… de ME vendre.

Encore, si je vendais des portes et fenêtres, de vêtements, des jouets…  je n’aurais pas autant de mal. Non, je vends mon histoire, de la prévention, de la sensibilisation… je vends un sujet que bien des gens souhaitent éviter…

Je cherche donc un ou des courtiers qui sauront me vendre. J’offrirai une commission à ceux qui vont me référer à un organisme ou une entreprise. Devenez mes ambassadeurs! Trouvez-moi des contrats!

Aux entreprises… Je peux vous aider à préparer le retour d’un employé à la suite d’un congé de maladie. Je peux aussi accompagner votre employé et former votre personnel.

J’offre mes services de consultation individuelle ou familiale. Je peux vous aider à comprendre votre maladie et établir des stratégies et vous fournir des outils pour vous guider dans votre rétablissement.

Invitez-moi dans vos cégeps… vos universités et vos cours de formations professionnelles.

Soyez mon trampoline! J’ai besoin d’aide.