chantale_mainParlez-moi d’elles? Je vous l’ai déjà dit, je craque maintenant pour la gente féminine.  Elles sont chez nous, chez vous ou… à l’autre bout… sur un gros caillou.

C’est ainsi que l’une d’elles  appelle sa nouvelle terre d’accueil. Un caillou déposé au beau milieu du Pacifique.

Elle a choisi sa nouvelle vie. C’est en Nouvelle-Calédonie. Je vous vois déjà fouiller dans votre dossier  « géographie 101 » pour trouver le pays sur votre carte mémoire. C’est pas compliqué, elle est à l’autre bout de la planète.

Elle, c’est une ancienne collègue de travail à TVA. Elle a pris ses p’tits, son mari et elle a dit : « oui je le veux » pour le meilleur et pour le pire.

Un contrat en or ou plutôt en « nickel » pour son Chéri chargé de récolter le précieux minerai sur le caillou.

Une aventure souhaitée, sucrée pour les amoureux, salée  pour leurs enfants qui apprennent en accéléré le sens de l’expression « capacité d’adaptation ».

Je la croyais parti sur les rives du Pacifique, dans ce qui ressemble à une station balnéaire chic. Et non, elle vit l’aventure nature. Pas de IGA, de Mc Do ou de Couche-Tard au coin de la rue. Elle court les rares légumes du marché, attend les livraisons de viandes et les arrivages de denrées périssables. Elle vit dans un petit village, avec les locaux.

Elle habite au milieu des chevaux sauvages. Elle côtoie les plages bleu azur, l’eau qui frappe les rochers et elle fait désormais son jogging en montagne.

À Trois-Rivières, Chantale Carignan c’est la lectrice de nouvelles, la journaliste chic et de bon goût. Elle concilie famille/travail. Elle aime les soirées mondaines et les soupers de fille.

Le sourire : toujours! Même après s’être fait démolir un topo, elle trouve le moyen de dire qu’elle trouvera matière à l’améliorer, sans broncher.

Nous sommes aux antipodes. Nous sommes collègues, pas des amies. Son optimisme m’étonne, m’a souvent laissée perplexe, moi qui ronchonne facilement. Elle se balade toute légère, toujours prête pour un nouveau défi. J’ai toujours eu un grand respect pour elle, pour son aplomb.

Chantale tient un blogue sur ses aventures à Koné en Nouvelle-Calédonie. Je craque pour Chantale. Je pleure quand elle parle de ses enfants. Le voyage est fascinant mais aussi douloureux pour eux, loin de leurs amis. Mais, on comprend que lorsqu’ils quitteront l’île, ils seront encore plus GRANDS. Il en faut de la confiance et de la persévérance pour rassembler sa famille autour d’un tel projet.

Quand j’ai quitté TVA, Chantale m’a saluée, encouragée à foncer, à me réaliser. Chantale croit que les femmes sont sur terre pour faire le bonheur des autres. Flyée hein!! Je commence à la croire.

Moi je parle de santé mentale. Chantale incarne la seine santé mentale.

Chantale veut être lue et entendue. Moi je veux qu’elle vous inspire. Suivez-là! 

Mon fils collectionne les cailloux. Si je pouvais transformer la Nouvelle-Calédonie en tout p’tit caillou, je le laisserai traîner dans l’entrée dans l’espoir que mon p’tit Loup le ramasse et le glisse dans ses poches.

Il pourrait ainsi s’inspirer des enfants de Chantale!

http://gougounesettalonshauts.blogspot.com/?spref=fb